L’intuition : une boussole intérieure

L’intuition est une petite voix intérieure qui s’apprivoise. On ne détecte pas toujours sa présence, dans le corps, dans les tripes, mais elle nous envoie régulièrement des signaux pour nous indiquer le chemin à prendre.

Qu’est-ce que l’intuition ?

L’intuition est une petite voix intérieure qui s’apprivoise. On ne détecte pas toujours sa présence, dans le corps, dans les tripes, mais elle nous envoie régulièrement des signaux pour nous indiquer le chemin à prendre.

Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle.

Albert Einstein

L’intuition se distingue par opposition avec la raison. Quand la raison vous emmène sur les terrains de la logique, le pragmatisme, l’organisation, l’anticipation, l’intuition vous fait prendre des chemins de traverse. Ceux de l’illogique, du déraisonnable, de l’inspiration, de la folie et du saugrenu même parfois.

Comment la détecter ?

L’intuition a une particularité qui lui est propre et qui est celle de la fulgurance. Une boule de feu rapide qui vous traverse en un éclair et a souvent du mal à vous quitter. L’intuition ne se commande pas et ne fait intervenir aucune réflexion.

Les intuitions peuvent prendre des formes différentes : sensations dans le cœur ou dans le ventre, impulsion, élan, « flash » d’une image ou d’un son, ressenti… Ces manifestations ne sont pas toujours reconnaissables ni visibles comme telles par notre conscience parce que nous ne sommes pas habitués à les identifier et encore moins à les accueillir.

Mais alors comment savoir que c’est bien elle qui vient frapper à notre porte ? Et bien la plupart du temps elle vous empêche de dormir, vous fait hésiter, vous emmène sur un chemin auquel vous n’aviez pas pensé. C’est elle aussi qui vous dira : “je te l’avais bien dit, tu aurais dû m’écouter” !

Attention à ne pas la confondre au début avec les ressentis du désir profond ou de la projection.

Désir, projection ou intuition ?

Désir et intuition se ressemblent parce qu’ils sont tous les deux accompagnés d’un sentiment agréable, de la sensation que les choses sont « justes », que tout est « à sa place ». La différence entre intuition et désir est donc subtile.

En écoutant bien vos messages intérieurs, vous remarquerez que quand le désir parle, il est souvent accompagné d’un besoin d’affection. Quand le désir s’exprime plutôt que l’intuition, le focus est sur vous, sur l’image que vous renvoyez aux autres et comment les autres vont vous percevoir. Quand l’intuition, la vraie, s’exprime, elle est accompagnée d’un sentiment de détachement. Vous vous dîtes que le résultat serait effectivement agréable – sans vous sentir « suspendu » à sa réalisation impérative.

Faire la différence entre projection et intuition est assez facile : il faut bien être à l’écoute des ses émotions et sensations corporelles. En effet, la projection s’accompagne d’émotions négatives : anxiété, peur, inquiétude. Si votre cœur « se ferme », si vos mains s’agitent, si vos pensées se mettent à défiler rapidement ou à tourner en boucle, il s’agit probablement d’une projection plutôt que d’une vraie intuition.

Quand l’intuition s’exprime, ce que l’on ressent dans le corps est tout à fait différent. Vous vous sentez à la fois détendu et « contenté ». Vous ne ressentez pas d’anxiété et vous ne doutez pas de la véracité de votre perception intime.

Ecouter son intuition dans la prise de décision

Vous vous souvenez probablement d’une fois dans votre vie ou de celle de l’un de vos proches, où vous avez choisi la voix de l’intuition plutôt que celle de la raison et vous en êtes remercié.

Que ce soit à titre personnel ou dans le cadre de votre activité professionnelle, l’intuition peut être un support de décision efficace et un outil auquel se référer lorsque le monde autour vous dépasse.

Nous vivons en effet dans une époque où nous sommes assaillis d’informations et de données mais où nous avons aussi de moins en moins de temps pour analyser et traiter ces données. Et lorsque vient le temps de la prise de décision, même de micros-décisions, nous n’avons pas le temps de nous poser et de réfléchir à la bonne option.

C’est là que l’intuition va sortir sa cape magique, à condition de lui laisser de la place, de l’apprivoiser et de l’observer. Elle est le plus rapide des modes décisionnels et une véritable porte de secours dans le sens où elle est rapide et immédiate.

Ce qui peut être troublant au début c’est qu’une intuition ne peut pas se justifier : qu’est-ce qui te faire dire que c’est la bonne décision à prendre ? “J’en ai l’intuition”, “J’en ai la ferme intuition”, “J’en ai l’intime conviction” a-t-on l’habitude de répondre dans ces situations.

Faire équipe avec son intuition

L’intuition est une alliée dans nos sociétés qui prônent la raison à tout prix alors qu’on devrait plutôt mettre notre raison au service de l’intuition et non l’inverse. C’est en alliant les deux qu’on va écouter l’information saugrenue, illogique, qui, lorsqu’elle va arriver, va nous permettre de l’observer mais dans un second temps de prendre du recul, par le biais de la raison.

Cessez d’essayer de tout régler avec votre esprit. Cela ne vous mènera nulle part. Vivez par l’intuition et l’inspiration et laissez votre vie entière être révélation.

EILEEN CADDY

Mais l’intuition n’est pas parfaite ni infaillible et demande à être exercer comme un muscle à part entière. Plus vous vous entraînerez à la reconnaître quand elle se manifeste, plus elle vous viendra en aide. Elle est d’ailleurs pleinement liée à la vision. En l’apprivoisant nous allons imaginer des choses qu’on ne voyait pas avant. Notre carte du monde et notre rapport à lui s’en voit changer.

Quelques clés pour détecter et muscler votre intuition

  • S’entraîner au quotidien sur de micros-décisions sans enjeux et observer ce qui se passe.
  • Soyez attentifs à vos ressentis physiques. Ce ressenti est-il associé à un sentiment de bien-être ou de mal-être ?
  • Invitez la pleine conscience dans votre quotidien en prêtant attention à “ce qui est”.
  • Apprenez à vous connaître davantage et à aborder vos zones d’ombres (peurs, failles, blessures) car l’intuition ne se manifeste que dans un rapport authentique et pacifié à soi-même.
  • Jouez avec votre 6ème sens et amusez-vous à le solliciter partout (devinez les professions de vos interlocuteurs, faites des pronostics sur un événement etc.).

Laisser un commentaire

Contacte-nous