Les joies du camping

Trouver son campement, installer sa tente, tisser des liens avec les autres campeurs, manger au coin du feu, explorer l’environnement… Le camping est une façon de voyager que l’on aime chez KitaOser ! Il est synonyme d’oser, de légèreté et d’étincelles de créativité pour nous. Et toi, as-tu déjà campé ?

Viens on s’en va camper !

Ah le camping ! Une vraie colonie de vacances pour adultes ! Nous y avons beaucoup de souvenirs. Entre les tentes coriaces à monter sous lesquelles on se retrouve à jouer aux fantômes comme sous un drap, les pipis nocturnes et les systèmes D pour accrocher ses vêtements mouillés… Le camping offre sont lot d’aventures !

Chez KitaOser on adore partir avec nos sacs, duvets et tentes sur le dos ! Ce type de voyage nous offre une grande mobilité et nourrit notre valeur liberté. En campant on laisse le superflu derrière soi pour n’emporter que le nécessaire. Et une fois sur place on se retrouve avec soi au milieu de la nature environnante, et les liens se créent naturellement, comme les premières braises d’un feu.

Partir en camping c’est partir vers l’inconnu, sans savoir qui seront nos voisins de tente, où se ravitailler en eau potable ni même où s’alimenter. Cette façon de voyager, écologique et économique, laisse une grande place à l’inconnu et comme l’adage le dit si bien, « quand rien n’est prévu tout devient possible ». Le camping c’est le champ des possibles, une échappée belle, folle et fun !

Se déconnecter pour se reconnecter

Quand on part en camping on se dépouille de tout ce qui encombre et parmi les encombrants il y a les écrans et toutes ces distractions qui peuvent nous déconnecter du réel et de notre environnement. En camping, on se retrouve en totale immersion dans la nature, à devoir composer avec les éléments qui nous entourent. Des cailloux sous la main pour sécuriser la tente en cas de vent; la ficelle d’un sac de couchage pour accrocher son linge; le sac des courses pour faire office de table à manger… Et on en passe !

Le camping fait appel à notre créativité, à cette part de nous débrouillarde, cette âme d’aventurier, de castor junior motivé à accomplir sa mission ! On en revient aux besoins de base : installer son toit, se préparer à manger, avoir chaud… On se connecte à ce que l’on a tendance à oublier lorsque l’on vit dans le confort d’un foyer chauffé.

Camper c’est revenir à son état brut, dépouillé de tout confort et des habitudes du quotidien. C’est expérimenter dans un chez soi nomade et éphémère, propice à la rencontre des autres et de soi-même. Dès la fermeture éclair zippée et la lampe frontale allumée, on se confie à voix basses quelques secrets qui resteront à jamais blottis sous cette toile…

Souvenirs de camping

Je me souviens de cette fois à Hawaï où nous roulions et sommes tombés sur notre tente qui avait quitté son emplacement ! Tentée par un petit plouf elle avait plongé tête la première dans la rivière d’à côté, soulevée par un vent puissant ! C’est ce qui arrive quand on dort dans une maison nomade !

Je me souviens de toutes ces premières nuits, à découvrir, sous la toile, des bruits étrangers : des feuilles d’arbres que je ne connaissais pas, des bruits d’animaux, les éléments qui se déchaînaient… ! De belles frayeurs qui alimentaient nos soirées façon colonie de vacances !

Je me souviens aussi de ces premières fois, comme celle d’un ami, au Canada, qui s’est vu pour la première fois tirer les cartes sous une tente, et de nos échanges qui s’en sont suivis autour de la spiritualité. L’espace resserré créer du lien, une connexion immédiate avec nos colocataires d’une nuit ou plus !

Je me souviens également de cette fois où sans couteau sous la main pour couper nos tomates, nous avions fouillés avec une amie dans nos affaires d’aquarelle. Elle en a sorti comme par magie un coupe-papier qui a très bien fait l’affaire pour émincer notre déjeuner !

Je me souviens enfin de ces soirées à refaire le monde au bord des lacs, ukulélé en fond sonore, bouteille de whisky entamée et anecdotes partagées. Les langues se délient à mesure que le feu réchauffe les cœurs et les corps. J’y aperçois ma première aurore boréale, les larmes coulent à flot, le cœur palpite fort, très fort. Le sentiment d’être pleinement là, vivante et vibrante !

Toi aussi tu veux vibrer et te sentir vivant(e) dans une nature sauvage et époustouflante qui va nourrir ton âme d’aventurier ?

Rejoins Belle-Ile Express, une aventure humaine unique et insolite organisée par KitaOser du 10 au 13 Septembre sur le Rocher Breton !

Laisser un commentaire

Contacte-nous